Payer ses études grâce aux prêts étudiants

À l’image des États-Unis, où le prêt étudiant est monnaie courante, de plus en plus d’étudiants français optent pour ce produit afin de payer leurs études. Avec la hausse du coût des principaux diplômes, mais également de celui de la vie (trouver un appartement, se nourrir, prendre les transports en commun, profiter de la vie étudiante...), de nombreux jeunes n’ont pas d’autre choix que d’emprunter de l’argent. Roomlala vous explique le fonctionnement du prêt étudiant en France et les pratiques des banques.



Qu’est-ce que la « garantie des prêts étudiants » ?

En plus des différentes aides au logement mises en place, l’État a décidé, en 2016, d’instaurer un système de garantie des prêts étudiants, qui permet aux jeunes de moins de 28 ans d’emprunter sans avoir besoin de garantie parentale ou de ressources particulières. Gérée par la BPI (Banque Publique d’Investissement), cette garantie est accordée pour financer un diplôme de l’enseignement supérieur français, dans une limite de 15 000 euros et pour une durée minimale de 2 années.


Pour réussir à payer vos études sans que vos parents n’aient à se porter personnellement caution, il convient d’aller directement voir les banques partenaires de la BPI, à savoir la Société Générale, les Banques Populaires, les Caisses d’Épargne, le Crédit Mutuel et le CIC. Ces établissements se chargeront ensuite de contacter la BPI pour obtenir la garantie de l’État sur le prêt étudiant accordé. Cela signifie qu’en cas de défaillance de votre part, ces banques pourront se retourner vers la BPI, qui assumera le paiement du capital restant dû. Vous trouverez plus d’informations sur le site BPI France.



étudiante



Comment fonctionnent les banques classiques ?

Concernant le prêt étudiant, l’ensemble des banques françaises ont aujourd’hui les mêmes pratiques. Elles prêtent jusqu’à 30 000 euros, sur une durée allant jusqu’à 10 ans, avec un différé de remboursement de 5 ans maximum. Les taux d’intérêt sur ce type de produit sont actuellement compris entre 1,5 et 3 %, et l’analyse des banques pour les accorder se base essentiellement sur la solvabilité de la caution et sur le niveau d’études.


Il faut savoir qu’en l’absence de ressources suffisantes, l’emprunteur étudiant devra toujours faire appel à une personne tierce, qui se portera caution du crédit. Faute de caution solvable, les banques ne vous accorderont vraisemblablement pas le prêt étudiant voulu pour payer vos études.


Grâce à la connaissance de ces outils financiers, vous pourrez maintenant être plus à l’aise pour démarcher les banques, obtenir votre prêt et profiter pleinement des expériences à vivre quand on est étudiant.




Nom de l'auteur : Roomlala

Articles similaires
 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir un meilleur service. Lire notre politique d'utilisation des cookies.